Connaissez vous le statut du conjoint collaborateur,

cliquez ici >>

 

 

 

 

Transmettre votre entreprise dans des conditions fiscales favorables,

cliquez ici >>

La fiscalité de la clause d'Earn-out

 

Caractéristiques

 

Si vous souhaitez prendre en compte le potentiel futur de votre entreprise dans la négociation du prix de vente, vous pouvez mettre en place une clause d'indexation (ou encore dit clause d'earn-out). L'objectif de cette clause est de calculer le prix de vente en intégrant les résultats futurs de la société vendue.

Ainsi, le prix sera versé en deux fois :

un prix de base convenu versé généralement au moment de la cession effective,

et un complément de prix, qui représente une sorte de prime de rendement variant en fonction des résultats futurs de la société. Cette portion du prix de vente dite "earn-out" se veut conditionnelle aux résultats futurs (et à l'atteinte de ces derniers), faute de quoi elle ne saurait être exigible.

 

 

Une question fiscale sur la cession de votre entreprise ?

 

La clause d'earn out se retrouvera dans les 2 documents que sont la lettre d'intention que recevra l'acquéreur et le protocole de cession.

Le choix du critère est important car il doit être en relation directe avec l'activité de la société dont les titres sont l'objet du contrat (et avec un Aléa). Dans le cas contraire, la fiscalité serait celle de l'IRPP, et donc le revenu imposé au barème progressif de l'impôt sur le revenu.

Pensez à faire votre bilan patrimonial chef d'entreprise pour gagner de l'impôt !

 

Questions à l'Expert ...

Je vends les actions de ma société avec une clause Earn-Out. Comment appliquer les abattements ? la réponse ici >>

Comment sont traitées mes pertes sur la société ayant fait l'objet d'une procédure collective ? la réponse ici >>

J'ai échangé mes titres DOUPLEX contre des titres SOUPLIX. Est-ce fiscalisé ? la réponse ici >>

 

 

Tel est le cas lorsque le complément de prix est indexé, par exemple, sur le bénéfice ou le chiffre d'affaires de la société dont les titres sont l'objet du contrat ou sur d'autres critères en relation directe avec l'activité de cette société comme le nombre de ses salariés ou de ses clients, le nombre d'ouverture de comptes, la consommation d'une matière première, etc.

Les clauses de variations de prix présentes dans les contrats de cession de valeurs mobilières ont une incidence sur le calcul de la plus-value imposable.

Concernant l'impôt sur la plus-value, cliquez ici >>

 

(NEW) Guide fiscal du Chef d'entreprise

Choix des options :

Vous trouverez le guide du Chef d'entreprise (en pdf), avec la possibilité de réaliser un bilan Dirigeant d'entreprise et l'accès à la chambre des réponses.

 

La fiscalité de la clause earn-out

Le complément de prix reçu par le cédant, en exécution de ce type de clause, est imposable au titre de l'année au cours de laquelle il est reçu, quel que soit le montant des cessions réalisées au cours de cette année, dans la catégorie des plus values mobilières.

 

Une question fiscale sur la cession de votre entreprise ?

 

 

 

 

Si vous souhaitez développer des schémas d'optimisation pour réduire l'impôt sur la plus-value de la cession ...

 

 

Lire l'avertissement, cliquez ici

©2017 - JOPTIMIZ Plan du site Accueil