La fiscalité des frontaliers

 

Notre partenaire assurance-vie expatriation

 

 

Sont considérés comme travailleurs frontaliers, les salariés qui habitent dans la zone frontalière d'un Etat, exercent leur activité professionnelle dans la zone frontalière de l'autre Etat et retournent, normalement, chaque jour dans le 1er Etat.

Il est fortement conseillé de faire un bilan patrimonial expatriation afin de déterminer la fiscalité qui vous serait applicable.

Nous avons 5 cas de travailleurs frontaliers :

•  Italie ;

•  Allemagne ;

•  Belgique ;

•  L'Espagne

•  La Suisse.

 

Les frontaliers avec l'Italie

La convention fiscale conclue entre la France et l'Italie en matière d'impôt sur le revenu et la fortune prévoit des dispositions spécifiques quant à l'imposition des travailleurs frontaliers.

Les salariés pouvant justifier de leur qualité de travailleur frontalier sont imposés dans leur pays de résidence et non dans celui de la source de leurs revenus, par exception au principe applicable en matière d'imposition des traitements et salaires.

 

Une question fiscale ?

 

Quelle est la zone frontalière ?

La zone frontalière est constituée des régions d'Italie et des départements de France limitrophes de la frontière. Il s'agit donc, du côté français des départements de la Haute-Savoie, de la Savoie, des Hautes-Alpes, des Alpes, des Alpes de Haute-Provence, des Alpes-Maritimes et de la Corse du Sud ; et du côté italien des régions du Val d'Aoste, du Piémont, de la Ligurie et de la Sardaigne.

 

Les frontaliers avec l'Allemagne

La France et la République fédérale d'Allemagne ont signé, le 16 février 2006, un accord amiable fixant le régime applicable aux travailleurs frontaliers.

Les salariés pouvant justifier de leur qualité de travailleur frontalier sont imposés dans leur pays de résidence et non dans celui de la source de leurs revenus, par exception au principe applicable en matière d'imposition des traitements et salaires.

Anoter qu'un un avenant à la convention fiscale franco-allemande a été signé en mars 2015.
Aux termes de cet avenant, les pensions versées par l'assurance retraite allemande à des personnes résidentes en France seraient exclusivement imposées en France. À l'inverse, les contribuables résidents allemands percevant une pension de source française ne seraient taxés qu'en Allemagne (cet avenant devrait entrer en vigueur en 2016). De plus, cet avenant pérennise le régime des travailleurs frontaliers.

Quelle est la zone frontalière ?

La zone frontalière est constituée par les départements français limitrophes de la frontière (Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle) et les communes allemandes dont tout ou partie du territoire est situé à une distance de 30 km maximum de la frontière.

 

Une question fiscale ?

 

Les frontaliers avec la Belgique

La France et la Belgique ont signé un protocole fixant les modalités d'application du régime dérogatoire des travailleurs frontaliers jusqu'à son extinction définitive le 31 décembre 2033.

Jusqu'au 31 décembre 2033, les travailleurs frontaliers entrant dans le champ d'application du protocole sont imposés dans leur pays de résidence et non dans celui de la source des revenus, par exception au principe applicable en matière d'imposition des traitements salaires. Après cette date, le principe d'imposition dans le pays de la source du revenu s'appliquera.

 

Les résidents de Belgique :

Le régime des frontaliers a été supprimé de manière rétroactive, pour les revenus perçus à compter du 1er janvier 2007, pour les résidents belges exerçant leur activité professionnelle dans la zone frontalière française entre 2007 et 2008, les revenus sont imposables en France via une procédure de régularisation des impositions, pour l'année 2009 aucune dérogation n'est applicable.

Depuis le 1er janvier 2010, ces revenus sont imposés dans les mêmes conditions que les salaires français versées à des non-résidents, c'est-à-dire que l'imposition s'effectue en France par le biais d'une retenue à la source.

 

Les résidents de France :

A compter du 1er janvier 2012, seuls les travailleurs frontaliers résidents de France, qui bénéficient au 31 décembre 2011 du régime des travailleurs frontaliers, peuvent en conserver le bénéfice pour l'imposition des rémunérations perçues au cours des années 2012 à 2033, à condition que les critères requis pour l'application du régime soient remplis de manière
ininterrompue. Depuis le 1er janvier 2012, il n'y a donc plus de nouveaux salariés résidents de France bénéficiant du régime frontalier.

 

Quelle est la zone frontalière ?

La zone frontalière de chaque Etat contractant comprend les communes situées dans un rayon de 20 km de part et d'autre de la frontière, ainsi que les communes belges de Châtelet, Dentergem et Fleurus.

 

Une question fiscale ?

 

Les frontaliers avec l'Espagne

La France et le Royaume d'Espagne ont prévu, dans l'ancienne convention fiscale du 27 juin 1973, des dispositions spécifiques applicables aux travailleurs frontaliers, maintenues dans la convention fiscale sur le revenu et la fortune actuellement en vigueur.

Les salariés pouvant justifier de leur qualité de travailleur frontalier sont imposés dans leur pays de résidence et non dans celui de la source de leurs revenus, par exception au principe applicable en matière d'imposition des traitements et salaires.

 

Quelle est la zone frontalière ?

La zone frontalière de chaque Etat contractant comprend en principe les zones situées dans un rayon de 20 km de part et d'autre de la frontière. La liste des communes françaises et espagnoles entrant dans la zone frontalière est fixée par décret.

 

Bilan fiscal Expatriation Joptimiz !

Nous avons créé ce bilan fiscal Expatriation afin de prendre les bonnes décisions fiscales quant à vos objectifs :

  • pour votre départ ou retour de l'étranger ;
  • anticiper les conséquences (Exit tax, clôture d'investissement ...) ;
  • durant votre expatriation (revenus, plus-value, succession, ...) ;
  • de maitriser les critères de résidence fiscale et les impacts ;
  • d'optimiser vos revenus exceptionnels (stock-options, AGA, ...) ;
  • de cession ou transmission de votre patrimoine (titres, immobiliers ...) ;
  • de besoin de capitaux ;
  • de maitriser l'ISF, les droits de mutation ;
  • de protection de vos proches ...;
  • ...
  • d'avoir les réponses à toutes vos interrogations.

Nous partons de l'existant et vous indiquons nos conseils pour atteindre ces objectifs.

 

Les frontaliers avec la Suisse

La France et le Conseil fédéral de Suisse ont signé, le 11 avril 1983, un accord relatif à l'imposition des rémunérations des travailleurs frontaliers.

Cet accord prévoit que les salariés pouvant justifier de leur qualité de travailleur frontalier sont imposés dans leur pays de résidence et non dans celui de la source de leurs revenus, par exception au principe applicable en matière d'imposition des traitements et salaires.

A noter que depuis le 1er juin 2014, les travailleurs frontaliers résidant en France et travaillant en Suisse ne peuvent plus choisir, pour leur affiliation en France, entre le régime de l'assurance maladie et l'affiliation auprès d'une assurance privée. Les travailleurs concernés basculent automatiquement sous le régime de l'affiliation à l'assurance maladie.

Quelle est la zone frontalière ?

Le régime frontalier s'applique entre la France et les cantons Suisse de Berne, Soleure, Bâle-ville, Bâle-campagne, Vaud, Valais, Neuchâtel et Jura.

L'ensemble du territoire français peut être considéré comme faisant partie du champ d'application territorial du régime frontalier.

 

Questions à l'Expert ...

Je suis parti et j'ai un contrat d'assurance vie en France. Comment cela va être taxé en France (rachat, décès) ? la réponse ici >>

Peut-on bénéficier de l'exonération de la 1ère d'un logement pour acquérir une résidence principale dans l'UE ou hors UE ? la réponse ici >>

Je vais rentrer en France, que doit faire l'employeur pour que je bénéficie de l'exonération d'IR dans le cadre de l'impatriation ? la réponse ici >>

Peut on échapper à l'ISF quand on part à l'étranger ? la réponse ici >>

Comment suis-je taxé en cas départ de France si une partie de l'année, je suis résident fiscal français et l'autre partie de l'année résident fiscal d'un autre pays ? la réponse ici >>

Comment suis-je taxé en cas de retour en France si une partie de l'année, je suis résident fiscal français et l'autre partie de l'année résident fiscal d'un autre pays ? la réponse ici >>

 

Toutes nos réponses ici >>

 

 

 

 

Si vous souhaitez nos conseils quant à une situation particulière,

Cliquez ici >>

 

 

©2015 JOPTIMIZ Plan du site Accueil