La fiscalité de l'assurance vie en cas d'expatriation au UK

 

Lorsque le contrat d'assurance vie est souscrit en France par un souscripteur domicilié hors de France, les revenus sont obligatoirement soumis au prélèvement forfaitaire libératoire (hors cas d'application d'une convention fiscale).

De même, en cas de mobilité (vous étiez auparavant résident fiscal français et vous êtes devenu non résident), en cas de rachat, la France taxera les revenus sauf application d'une convention fiscale indiquant un traitement différent.

 

Formulaires nécessaires à votre expatriation ou votre retour

Choix des options :
 

Vous trouverez les formulaires nécessaires (en pdf), avec la possibilité de télécharger le Guide Expatriation et la chambre des réponses.

 

Quelle fiscalité de manière générale en France ?

En cas de rachat de votre contrat

En cas de rachat du contrat d'assurance-vie , les personnes imposables en France sur les produits du contrat sont obligatoirement soumises à un prélèvement libératoire obligatoire.

Attention, l'abattement de 4 600 € (pour les contribuables célibataires, veufs ou divorcés) ou 9 200 € (pour les couples soumis à une imposition commune) est refusé aux non-résidents.

Pour les prélèvements sociaux , ces derniers ne sont pas dus par les non-résidents mais ils doivent démontrer qu'ils sont domiciliés hors de France.

Si votre pays de résidence fiscale a conclu avec la France une convention fiscale, l'imposition s'effectue généralement selon les règles relatives aux « intérêts de créances » (modèle OCDE).

L'élimination de la double imposition se fait généralement selon les règles indiquées dans la convention. Dans la plupart des cas, l'Etat de résidence du bénéficiaire des produits octroie un crédit d'impôt afin de limiter sa charge fiscale globale.

 

Une question fiscale ?

 

En cas de décès

La réforme du patrimoine de 2011 a modifié le traitement fiscal de l'assurance vie en cas de décès qui exonérait auparavant les bénéficiaires des contrats.

Les bénéficiaires sont depuis cette réforme assujettis au prélèvement de 20 % (31,25 % au-delà d'un certain montant), dès lors :

  • qu'ils ont, au moment du décès, leur domicile fiscal en France et qu'ils l'ont eu pendant au moins 6 années au cours des 10 années précédant le décès ;
  • ou dès lors que l'assuré a, au moment du décès, son domicile fiscal en France.

Pour les contrats souscrits après 70 ans (ou les primes versées après cet âge), les capitaux rentrent dans l'actif successoral et donc dépendant de la fiscalité successorale en cas de mobilité internationale.

 

Questions à l'Expert ...

Peut on échapper à l’ISF quand on part à l’étranger ? la réponse ici >>

Peut-on bénéficier de l'exonération de la 1ère d'un logement pour acquérir une résidence principale en UE ? la réponse ici >>

Comment suis-je taxé en cas départ de France si une partie de l’année, je suis résident fiscal français et l’autre partie de l’année résident fiscal d’un autre pays ? la réponse ici >>

Comment suis-je taxé en cas de retour en France si une partie de l’année, je suis résident fiscal français et l’autre partie de l’année résident fiscal d’un autre pays ? la réponse ici >>

Je suis parti à l’étranger et j’ai un contrat d’assurance vie en France. Comment cela va être taxé en France (rachat, décès) ? la réponse ici >>

 

Toutes nos réponses ici >>

 

Et pour le UK  ?

En cas de rachat de votre contrat

En France, le taux de retenue à la source sera de 0%. Il n'y aura pas de prélèvements sociaux. Vous devrez cependant fournir une attestation CERFA 5000 & Annexes.

Au UK , les rachats seraient également taxés avec une règle particulière … la règle des 5% d'abattement pour le calcul du revenu taxable en UK ! Attention cette règle serait indépendante de la remittance basis . Nous sommes à votre disposition pour aller plus loin sur ce sujet en fonction de la nature exacte de votre assurance vie.

 

Une question fiscale ?

 

En cas de décès

En France, comme indiqué, les bénéficiaires sont assujettis au prélèvement de 20 % (31,25 % au-delà d'un certain montant), dès lors que les conditions sont réunies.

En UK, des droits de succession seraient dus par les bénéficiaires (à confirmer auprès d'un conseiller local en fonction de la nature exacte de votre contrat).

 

Notre partenaire assurance-vie

 

 

 

 

Si vous souhaitez nos conseils quant à une situation particulière,

Cliquez ici >>

 

 

©2016 JOPTIMIZ Plan du site Accueil