JOPTIMIZ
Barème Biens professionnels Valeur à déclarer Accueil JOPTIMIZ


 

Je souhaite réduire mon ISF sur mes actifs professionnels non exonérés !

Cliquez ici >>

 

 

 

20 questions pratiques "ISF"

 

 

 

 

 

Les FIP permettent de réduire l'ISF,

cliquez ici >>

 

 

 

Les Sanctions en matière ISF / IFI

L'ISF de 2017 et l'IFI 2018

 

En cas d'omission ou de déclaration insuffisante, les sanctions pécuniaires peuvent être lourdes !

 

Une question fiscale sur votre ISF / IFI ?

 

Pourquoi ne pas investir dans les oeuvres d'Art

artprice

Insuffisance ou omission ?

Nous vous aidons dans la déclaration de votre ISF >>

 

Insuffisance dans la déclaration

En vue du contrôle de l'impôt, l'administration peut demander des éclaircissements au contribuable et des justifications sur la composition de l'actif et du passif de son patrimoine.

Cette demande, qui est indépendante de la procédure d'examen de situation fiscale personnelle, peut porter, par exemple, sur des discordances et anomalies décelées dans la déclaration des redevables (incohérences relevées dans les biens, droits ou valeurs, minoration de l'évaluation par rapport à l'année précédente…) ou sur les pièces produites à l'appui du passif déductible. Elle assigne au contribuable un délai de réponse qui ne peut être inférieur à deux mois. En l'absence de réponse ou en cas de réponse insuffisante, l'administration peut rectifier la déclaration en se conformant à la procédure contradictoire prévue en la matière par l'article L 23 A du LPF.

En cas d'insuffisance dans la déclaration, l'administration dispose d'un délai de reprise de trois ans.

Détail de la prescription fiscale, cliquez ici >>

 

(NEW) Notre Guide ISF / IFI

" Réduisez votre impôt ! "

Le Guide pour l'anticiper et la chambre des réponses sur l'ISF/ IFI (pour seulement 24€ )

 

Paiement tardif

En cas de paiement tardif l'administration applique un intérêt de retard de 0,40 % par mois et une majoration de 5 % du montant des sommes dont le payement a été différé.

Le point de départ de l'intérêt de retard est fixé au premier jour du mois qui suit, soit:

  • le dépôt d'une déclaration non accompagnée du payement total des droits correspondants ou l'accomplissement d'un acte comportant reconnaissance par le contribuable de sa dette ;
  • en l'absence de déclaration ou d'acte, comme en cas de redressement, la réception d'un avis de mise en recouvrement ;
  • pour les impôts devant être acquittés sans déclaration préalable, la date légale d'exigibilité.

Le point d'arrivée du calcul de l'intérêt de retard est fixé au dernier jour du mois du payement.

Si vous souhaitez des solutions d'optimisation de l'ISF, cliquez ici >>

 

Sanction en cas d'absence de déclaration et d'omission d'un bien

En cas de défaut de souscription de la déclaration, une procédure de taxation d'office est applicable. Mais l'administration doit au préalable établir que le contribuable est bien redevable de l'ISF et mettre en œuvre une procédure contradictoire au cours de laquelle il peut réparer son omission. L'action en reprise de l'administration se prescrit à l'expiration d'un délai de 6 ans, compté à partir du « fait générateur », c'est-à-dire au 1er janvier de l'année d'imposition.

 

Le saviez vous, il est possible de payer par exemple votre ISF en remettant des oeuvres d'Art ?

Cette prescription de 6 ans s'applique en l'absence de déclaration ou en cas d'omission d'un bien dans la déclaration, ainsi qu'en cas de contrôle de la qualification de biens professionnels déclarés. Le défaut de production d'une déclaration est sanctionné par un intérêt de retard de 0,40 % par mois auquel s'ajoute une majoration dont le taux est de :

  • 10 % en l'absence de mise en demeure de déposer la déclaration, ou de présenter l'acte à l'enregistrement, ou lorsque le document a été déposé dans les trente jours de la première mise en demeure;
  • 40 % lorsque le document n'a pas été déposé dans les trente jours suivant la réception d'une première mise en demeure.

 

En cas de manoeuvres frauduleuses, les sanctions peuvent aller jusqu'à 80%.

Le point de départ de l'intérêt de retard est fixé en principe au premier jour du mois qui suit celui au cours duquel la somme concernée devait être acquittée.

En conclusion, en cas d'omission ou de déclaration insuffisante, les sanctions pécuniaires peuvent être lourdes.

 

New : Simulateur pour optimiser votre ISF >>

 

 

 

©2017 JOPTIMIZ Plan du site Accueil